Skip to content

Les accords mets-rhums : le rhum de Martinique

Posted in Gastronomie du monde

La gastronomie peut devenir tout un art en concoctant des plats issus d’un assemblage particulier. Appelée Foodpairing, cette technique consiste à unir deux cuisines différentes en un seul et même plat. Les plus populaires sont les accords mets-vins. Mais ceux-ci commencent à devenir un grand classique. Toutefois, l’originalité est de mise pour raviver l’ambiance autour d’une table. C’est pour cette raison que les accords mets-rhums ne cessent d’impressionner les festivités et les cérémonies. Et ils sont encore meilleurs avec un rhum martiniquais. Sans plus attendre, cet article exposera de plus amples précisions sur ce montage rhums et mets.

Le rhum en accompagnement de plats : est-ce une bonne idée ?

Outre l’usage récréatif du rhum, cet alcool dispose d’un potentiel gastronomique exceptionnel. Ce n’est pas pour rien si les grands chefs lui donnent la réputation de spiritueux de haute classe. Du rhum blanc au très vieux rhum, il peut être utilisé à tous les instants de l’apéritif au dessert. Chaque plat peut être présenté en étant accompagné par du rhum de qualité afin d’en dégager un arôme particulier. D’après des spécialistes en cuisine, il crée une alliance singulière, laissant une nouvelle expérience à la bouche.

Le rhum de Martinique allié avec des mets

Avant d’entrer dans les détails, il est important de préciser que le rhum de Martinique est un spiritueux issu d’un produit agricole. Fabriquées à base de jus de canne fermenté, les rhums des marques martiniquaises (Clément, Saint-James, Neisson et plus encore) ont remporté à maintes reprises de nombreux titres.

Utilisé en accord met-rhum, ce produit martiniquais permet d’accompagner des plats variés, à savoir des alliances sucrées ou salées. Devenant un élément de base dans un dessert, le rhum de Martinique permet de rehausser la saveur d’une salade de fruits à l’aide de l’alcool qu’il contient. Il y a de quoi faire travailler sa langue pour un goût encore inédit. Allié au foie gras ou au fromage, il peut modifier la texture de la recette pour donner naissance à des plats exotiques.

Les accords mets-rhums pour une nouvelle harmonie de saveurs

En 2008, la marque martiniquaise Saint-James a su remporter le cœur du jury sur une compétition qui s’est tenue sur une préparation de plats originaux. Cette expérience s’est lancée sur un accord rhum et foie gras et continue jusqu’à maintenant de raffiner la marque. Pratiquement parlant, cette alliance se fond dans la bouche pour ensuite créer une sorte de crème sucrée salée. La saveur ressentie est à la fois douce et accentuée. C’est justement ce caractère exotique de la recette qui fait des accords mets-rhums une cuisine de prestige.

Des idées de recettes à base d’accords mets-rhums de Martinique

Hormis le célèbre assemblage Saint-James et foie gras, on peut également citer le montage Neisson Sushi-Sashimi-Maki. Fusionné avec ce rhum martiniquais, ce plat japonais devient un pur plaisir dans la bouche en explosant les saveurs du poisson. Il en est de même pour la nouveauté Trois-Rivières et huitres. Un mélange qui fait ressentir le goût des produits du terroir martiniquais. Toutefois, il est possible de mettre en œuvre sa propre expérience en accords mets-rhums. Il suffit juste d’apprendre les bases et rassembler les bons ingrédients.